• Une relation BDSM ( Bondage et Domination ) est une relation dans laquelle un Maître ou Dominant contrôle les actions, les émotions et la volonté de l'esclave ou soumise.
    Je considère une relation B& D comme un jeu de séduction. Le Maître séduit son esclave par son pouvoir, l'esclave séduit son Maître par sa bonne volonté, son obéissance et sa servitude.

    Dans une relation B & D, l'acte sexuel, en lui même, n'est pas forcément nécessaire, bien que très souvent ce soir l'aboutissement final. Par contre le plaisir sexuel fait parti, à part entière de la relation.
    Une relation B & D s'établit entre deux personnes, chacune adulte et consentante ou, d'un commun accord, l'autre aura le rôle de Dominant, d'éducateur, l'autre aura le rôle de soumise, d'élève.


    Le Maître dépend autant de la soumise, que la soumise du Maître. Ils dépendent l'un de l'autre pour satisfaire leurs propres désirs, car chacun à ses limites.
    Le Maître, contrôleur du jeu a l'OBLIGATION de respecter les limites de la soumise, il doit TOUJOURS se mettre à sa portée, la réciproque n'est pas forcément vrai.
    Cette relation n'est pas basée sur la contrainte, la soumise doit accepter son état et le revendiquer.


    C'est pour cela qu'il faut TOUJOURS établir une réelle et forte CONFIANCE.
    De l'un vers l'autre, et s'astreindre à un RESPECT mutuel de tous les instants.
    Dans une relation B & D, la souffrance est un outil pour corriger des actions incorrectes de la soumise.
    Dans une relation B & D, il n'y a pas ( ou il ne devrait pas y avoir ) de blessures ou d'atteinte à l'intégrité.
    Dans une relation B & D, le dominant puni la soumise, dans le seul but d'infliger une punition.
    De nombreuses personnes confondent le B& D lourd, incluant jeux de pinces, poids, aiguilles, cire de bougies, etc ... et le SM, qui constituent en réalité deux choses très différentes.

    votre commentaire

  • Quand pour la première fois, N/nous décidons que N/nous avons besoin d'un(e) partenaire pour une relation BDSM, N/nous pensons tous à N/nous trouver un(e) partenaire comme les top-modèles (homme ou femme) que N/nous voyons dans les photos fétichistes, qui va être à genoux tout le temps et va obéir à tous Nos désirs. Vos attentes vont être que ce(tte) soumis(e) soit totalement soumis(e) et prenne TOUT ce que Vous allez lui donner. Sur le net, le(la) soumis(e) EST TOUJOURS beau(belle), soumis(e) et parfait(e), mais quand arrive la réalité....oups!!!!!
    Pourquoi oups?


    N/nous avons rencontré et rencontrons plusieurs joueurs du net, qui quand I/ils(E/elles) traversent la ligne du jeu réel, rencontrent beaucoup de problèmes et de réalités qu'I/ils(E/elles) n'espéraient pas rencontrer et souvent, après quelques essais, retournent, découragé(e)s, au jeu cyber. A cause des problèmes de vie réels qu'I/ils(E/elles) rencontrent, pour E/eux(E/elles), le jeu cyber devient plus intéressant et facile, donc, I/ils(E/elles) y retournent. Le site web que V/vous consultez actuellement est presque entièrement dédié à cette question. Beaucoup de ces gens ont peu ou pas de connaissances de la réalité BDSM, ce qui les rend inquiétants ou même dangereux durant une scène.

    Certain(e)s vont dire, que de Dominer est facile, car c'est au(à la) soumis(e) de suivre les ordres et d'obéir et de prendre tout ce qu'on lui donne. Si O/on leur parle du maniement du martinet ou du fouet, pour eux c'est aussi simple que de le prendre en main et de frapper le(la) soumis(e), et quand V/vous leur parlez de manipulation ou de zone dangereuse lors de l'impact des coups, I/ils(E/elles) Vous regardent comme si V/vous veniez d'une autre planète.
    De la même façon, beaucoup de gens ont des croyances erronées à-propos d'une relation BDSM. N'importe quelle relation BDSM, comme toute autre relation, est basée sur la confiance et, oui, sur le compromis. "Compromis", demandez-V/vous ? N'est-ce pas le devoir d'un(e) soumis(e) que d'obéir à tous les ordres? Et bien, en cyber, c'est tout à fait vrai.

    En réalité, c'est TRÈS différent.
    Maître Pacha clame possèder l'une des meilleures soumises. Oui, pour lui, mystie est selon son rêve. Elle est TRÈS soumise. Mais, dans ce cas, si elle est si soumise, comment se fait-il que Maître Pacha doive marcher sur des oeufs, quand mystie est sujette au SPM (Syndrome PréMenstruel) ? CECI EST la vraie vie. Pour un(e) soumis(e), s'agenouiller tout le temps est impossible. La vraie vie amène des situations qui rendent ceci impossible. Par contre, sur le net, ces situations n'existent pas.

    votre commentaire


  •  



    C'est vrai. Il y a même souvent, lorsqu'on


     n'ose pas se reconnaître comme telle,


    Maître rêvé, Maître fantasmé.


    Et puis parfois, il y a un vrai Maître enfin trouvé.


    Mais si l'on renverse la formule, s'il y a Maître, c'est qu'il y a soumise.


    Ceux qui, étrangers à ces choses, se diraient « Ils ont de la chance, ces types-là,



     ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent et comme ils veulent à ces nanas-là,



    qui ne demandent que ça » auraient tout faux.



    C'est la soumise qui élit son Maître et elle ne le fait pas



    n'importe comment.



    Elle le fait, puisqu'il s'agit d'un don total, d'un abandon de soi,



    d'un échange de pouvoir, dans la plus parfaite des confiances.



    C'est qu'elle a longtemps cherché ...



    Et la confiance, il ne suffit pas de s'en montrer digne une fois au début.



    Il faut la garder ensuite tout au long du parcours.



    Car c'est bien de parcours qu'il s'agit là.



    Le BDSM est un long chemin à deux qui fonctionne par étapes.



    Et à chaque étape, c'est la confiance de sa soumise


    que le Maître devra mériter...





    2 commentaires




  •  





    Voici un modèle ancien








     La version moderne





     



    votre commentaire